JE, MOI, HÉLIOS AZOULAY,

en quelques lignes

 

... précocement renvoyé du conservatoire, je poursuivis seul l’étude de la clarinette et de la composition

Ai inventé le « suprême Clairon »

Ai conçu la MUSIQUE INCIDENTALE

Ai composé l’Introduction à la Théorie du combat, La Mort Blanche, Le Porte-bouteilles, Les Quatre Saisons de Vivaldi,

L’Air du Toréador de Carmen, L’Intégrale Mozart ou encore l’Etude pour public

...

( Sans le vouloir, mes quatuors à cordes sont d’une singulière beauté )

 

Mon chef-d’œuvre le plus vertigineux, Jules César, a été exécuté à l’opéra Garnier donnant lieu à un scandale mémorable

 

 

Dirige l’Ensemble de Musique Incidentale

Ai joué dans des salles prestigieuses, et parfois moins

Ai reçu des commandes officielles prestigieuses, et parfois moins

Ai collaboré avec de nombreux musiciens ou artistes prestigieux, et parfois moins

Toujours excellents, parfois sublimes

 

 

Suis dévoré depuis quelques années par les musiques composées dans les camps de concentration

Ai révélé quelques œuvres bouleversantes

Ai également composé plusieurs œuvres inspirées par l’holocauste

n°78707          La Rêverie de Mengele, ימח שמו וזכרו          La conspiration du silence          Gnouf 

 

 

il y a un disque

… même à Auschwitz (musiques d'outre-monde)

 

il y  a un livre

L'enfer aussi a son orchestre (Vuibert)

 

 

Ai traduit et publié un livret d'opéra inédit écrit en déportation par le compositeur Viktor Ullmann

Le 30 mai 1431

N'ai pas supporté le déséquilibre effrayant entre les deux actes complets et 

la solitude de deux pages de musique esquissée, brutalement imterrompue

 

Inachève définitivement l'impensable legs

 

il y a un disque

sauvée des cendres (musiques d'outre-monde)

 

 

Suis l’auteur de deux essais

Scandales ! Scandales ! Scandales ! (JC Lattès)

Tout est Musique (Vuibert)

 

 

N’enseigne plus à l’Université

« Je n’hésite jamais à le déclarer, le diplôme est l’ennemi mortel de la culture. » (Paul Valéry)